Charles Spurgeon

Jonathan Goforth identifiait clairement le péché non confessé parmi les chrétiens comme l'un des principaux obstacles empêchant à Dieu d'envoyer un réveil.

« Vous devez avancer à genoux », ce fut-là le conseil que Hudson Taylor prodigua à un jeune missionnaire canadien du nom de Jonathan Goforth. Jonathan Goforth s'appliqua fidèlement et avec ferveur à suivre ce conseil tout au long de son travail missionnaire en Chine. Cependant, après treize années de prière consacrée et de prédication fidèle, et après ce que la plupart qualifieraient de ministère réussi, Goforth en vint à un point d'insatisfaction où son âme ne trouvait point de repos. Ce fut à cette période qu'un parti inconnu en Angleterre commença à distribuer des tracts sur le réveil de 1904 au Pays de Galles. Goforth fut profondément interpellé alors qu'il lisait ces récits. « Une nouvelle idée, une nouvelle conception de Dieu le Saint-Esprit commença à faire jour dans son cœur ». Il se livra donc à davantage de prière et d'étude de la Bible. Goforth se vit conduit par une vision fraîche, la vision d'une puissante effusion du Saint-Esprit.

Peu de temps après, il commençait à se retrouver dans la journée avec d'autres missionnaires pour prier pour un réveil. Ces hommes firent le vœu devant Dieu et firent le serment l'un à l'autre de prier jusqu'à ce que le réveil vînt en Chine. En 1908, la prière et les rêves de Jonathan Goforth commencèrent à se réaliser. Goforth commença à aller dans différentes stations missionnaires où il amena ses amis missionnaires dans la prière. Alors de façon soudaine, la prière droite et sincère ouvrit la porte à la confession ouverte des péchés.

Jonathan GoforthCe fut à partir du moment où les chrétiens vinrent avec un cœur purifié, confessèrent et abandonnèrent leur péché secret que le Saint-Esprit souffla comme un vent puissant. Vraisemblablement, cette confession de péchés honnête et ouverte fut la caractéristique la plus frappante du réveil. Partout où allait Mr Goforth le réveil éclatait, et presque toujours de la même façon. Premièrement, la prière était encouragée parmi les chrétiens, ce qui conduisait spontanément à la confession des péchés avec un cœur déchiré et brisé. Et ensuite, comme un fleuve, les perdus étaient introduits dans le Royaume par milliers. « Les hommes étaient pénétrés comme avec du feu ». L'un après l'autre des croyants au cœur brisé se jetèrent eux-mêmes dans la confession de tout péché secret. Monsieur Goforth identifiait clairement le péché non confessé parmi les chrétiens comme l'un des principaux obstacles empêchant à Dieu d'envoyer un réveil.

 

 

 © Reproduction gratuite autorisée, pourvu qu’elle soit intégrale, et que les sources soient indiquées.
Traduit par Madame Arthur Blocher - Numérisation Yves Petrakian
Mise en page & publication www.bible-foi.com

 

epub pdf  

 

 

PDF  Télécharger le fichier : Par-mon-Esprit.pdf (931kb)
Téléchargé 442 fois.

 

EPUB Télécharger le fichier : Par-mon-Esprit.epub (258kb)
Téléchargé 152 fois.

 

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire

En publiant un commentaire, vous vous soumettez aux conditions d’utilisations relatives aux Mentions Légales !


Découvrez également...

0.png0.png1.png6.png8.png7.png6.png9.png0.png
AUJOURD'HUI6
HIER228
CETTE SEMAINE682
CE MOIS6
TOTAL cumuler avec bible-foi.org - depuis 20101687690

Visiteurs en ligne

2
En ligne

1 avril 2020
Web Traffic