Découvrir le livre écrit et édité par bible-foi.com

« Un coup d'éclat de Dieu dans notre vie ! »

livre

Lorsqu'une vie chrétienne se repose sur des traditions établies par l'homme, fussent-elles doctrinalement justes, elle devient religion. Elle devient alors un obstacle à l’œuvre du Seigneur Jésus-Christ. Certaines promesses de Dieu peuvent alors devenir inaccessibles aux chrétiens. Il nous faut alors, une intervention Divine, pour décanter la situation et apporter la véritable délivrance ... par Sa lumière. Dans le contexte de la conversion de Paul, la pensée du Seigneur se pose dans le cadre d’un appel du Christ à considérer nos voies, à «...veillez attentivement sur vos âmes », et à souhaiter une intervention miraculeuse de Dieu dans nos vies. Avons-nous conscience, qu’il se trouve un « Saul de Tarse » en chaque chrétien, qui fait obstacle à l’œuvre de Dieu de par sa nature ?

tick    Télécharger le livre en fichier PDF gratuitement !

tick  Livre papier disponible en format : 14 x 21 x 0.8 cm - 116 pages - ISBN : 978-0-244-68593-5.

 

Livre bible-foi.com

 

 

 

 

 

« Où irai-je pour être loin de ton esprit ? Où m’en fuirai-je pour être loin de ta présence ? (Psaumes 139:7). » Dieu habite dans sa création et est présent dans toutes ses œuvres. Ceci est hardiment enseigné par les prophètes et les apôtres et est accepté par la théologie chrétienne en général. C'est-à-dire, cela apparaît dans les livres, mais pour une raison quelconque, cela ne s'est pas enfoncé dans le cœur du chrétien moyen pour devenir une partie de sa croyance.

 

Les enseignants chrétiens se dérobent à toutes ses implications. Je suppose que la raison en est la peur d'être accusé de panthéisme ; mais la doctrine de la Présence divine n'est certainement pas le panthéisme.

L'erreur du panthéisme est trop palpable pour tromper qui que ce soit. C'est que Dieu est la somme de toutes les choses créées. La nature et Dieu sont un, de sorte que quiconque touche une feuille ou une pierre touche Dieu. C'est bien sûr pour dégrader la gloire de la Divinité incorruptible et une tentative de rendre toutes choses divines.
La vérité est que pendant que Dieu demeure dans son monde, il en est séparé par un abîme toujours impraticable.

Qu'est-ce qui signifie maintenant l’omni présence de Dieu ? Cela signifie simplement que Dieu est ici. Où que nous soyons, Dieu est là. Il n'y a pas de place ou où il n'est pas.
Adam a péché et, dans sa panique, a essayé désespérément de faire l'impossible ; il a essayé de se cacher de la Présence de Dieu. David aussi devait avoir de folles pensées pour essayer d'échapper à la Présence Divine, car il écrivait : « Où irais-je pour être loin de ton esprit, où fuirais-je pour être loin de ta présence ? » Puis il a parcouru l'un de ses plus beaux psaumes pour célébrer la gloire de l'immanence divine. « Si je monte au ciel, tu es là ; si je fais mon lit en enfer, voici, tu es là ; si je prends les ailes du matin, et si j'habite au bout de la mer, là sera ta main. Conduis-moi, et ta droite me retiendra. »

Et il savait que l'être de Dieu et la vision de Dieu sont les mêmes, que la présence Divine avait été avec lui avant même sa naissance. Salomon s'écria : « Mais Dieu habitera-t-il sur la terre, et le ciel et les cieux des cieux ne peuvent te contenir, combien moins cette maison que j'ai bâtie. » Paul a assuré aux Athéniens que « Dieu n'est pas loin de chacun de nous ; car en lui nous vivons, et bougeons, et avons notre être. »

 

Dieu est ici

Si Dieu est présent à chaque point de l'espace, si nous ne pouvons pas aller où il n'est pas, ne pouvons même pas concevoir un endroit où il n'est pas, pourquoi alors cette présence n'est-elle pas universellement célébrée par le monde ? Le patriarche Jacob, a donné la réponse à cette question. Il a vu une vision de Dieu et a crié avec étonnement : « Le Seigneur est en ce lieu, et je ne le savais pas. » Jacob n'avait jamais été en dehors du cercle de cette Présence omniprésente. Mais il ne le savait pas. C'était son problème, et c'est le nôtre. Les hommes ne savent pas que Dieu est ici. Quelle différence cela serait-il s'ils savaient.

La Présence et la manifestation de la Présence ne sont pas les mêmes. Il peut y avoir l'un sans l'autre. Dieu est là quand nous ne l'ignorons absolument pas. Il est manifeste seulement quand nous sommes conscients de Sa Présence. De notre part, il doit y avoir soumission à l'Esprit de Dieu, car son travail est de nous montrer le Père et le Fils. Si nous coopérons avec lui dans l'obéissance amoureuse, Dieu se manifestera à nous, et cette manifestation sera la différence entre une vie chrétienne nominale et une vie rayonnante de la lumière de son visage.

Dieu est présent partout, et il cherche toujours à se faire découvrir. Il n’a pas eu besoin d'être convaincu pour se faire découvrir par Moïse. « Et le Seigneur descendit dans la nuée, et se tint là avec lui, et proclama le nom du Seigneur. » Il a non seulement fait une proclamation verbale de sa nature mais il s’est révélé à Moïse de sorte que la peau du visage de Moïse à commencer à briller surnaturellement. Ce sera un grand moment pour certains d'entre nous lorsque nous commencerons à croire que la promesse de Dieu, de se révélé est littéralement vraie.

 

La révélation de Dieu à tout homme

Notre poursuite de Dieu est réussie simplement parce que Dieu lui-même cherche toujours à se manifester à nous. La révélation de Dieu à tout homme n'est pas un Dieu lointain venant rendre une brève visite à notre âme. C’est une mauvaise compréhension. L'approche entre Dieu et l'âme ne doit pas être pensée en termes d’espace-temps. Ce n'est pas une question de distance mais d'expérience.

Parler d'être proche ou éloigné de Dieu, c'est utiliser le langage dans un sens toujours compris lorsqu'on l'applique à nos relations humaines ordinaires. Un homme peut dire : « Je sens que mon fils s'approche de moi à mesure qu'il vieillit », et pourtant ce fils a vécu aux côtés de son père depuis sa naissance et n'a jamais été absent de la maison toute sa vie. Que veut donc dire le père ? De toute évidence, il parle d'expérience. Il veut dire que leur relation est devenue plus intime et plus profonde, que les barrières des pensées et des sentiments entre eux disparaissent, qu’ils sont de plus en plus unis dans l'esprit et le cœur.

Ainsi, quand nous chantons : « Rapproche-moi de toi, plus près, plus béni, Seigneur », nous ne pensons pas à la proximité du lieu, mais à la proximité de la relation. C'est pour être plus conscience que nous prions, pour une conscience plus parfaite de la Présence divine. Nous n'avons jamais besoin de crier à un Dieu absent. Il est plus proche que notre propre âme, plus proche que nos pensées les plus secrètes.

Pourquoi certaines personnes « trouvent-elles Dieu » d'une manière que les autres ne trouvent pas ? Pourquoi Dieu manifeste-t-il sa présence à certains et que des multitudes d'autres ont une expérience chrétienne imparfaite ? Bien sûr, la volonté de Dieu est la même pour tous. Il n'a pas de favoris dans son foyer. Tout ce qu'Il a fait pour l'un de Ses enfants, Il le fera pour tous Ses enfants. La différence ne réside pas avec Dieu mais avec nous.

 

La seule qualité vitale que les grands saints avaient en commun

Choisissez au hasard une vingtaine de grands saints dont les vies et les témoignages sont largement connus. Par exemple, les personnages bibliques ou des chrétiens bien connus des temps post-bibliques. Vous serez frappé instantanément du fait que les saints ne se ressemblaient pas. Parfois, les dissemblances étaient si grandes qu'elles étaient positivement éblouissantes.

Quelle différence avec Moïse et Isaïe par exemple ? Combien Elie était différent de David ; Jean et Paul, Saint François et Luther, Finney et Thomas étaient différents. Les différences sont aussi larges que la vie humaine elle-même : Différences de race, de nationalité, d'éducation, de tempérament, d'habitude et de qualités personnelles. Pourtant, ils ont tous eux, chacun de son temps, une grande expérience de vie spirituelle, bien au-dessus de la voie commune.

 

Leurs différences n’avaient aucun incident aux yeux de Dieu. Mais ils devaient bien avoir une qualité vitale en commun. Qu'est-ce que c'était ? J'ose suggérer que la seule qualité vitale qu'ils avaient en commun était la réceptivité spirituelle. Quelque chose en eux était ouverte au ciel, quelque chose qui les poussait vers Dieu. Sans essayer de faire une analyse profonde, je dirai simplement qu'ils ont eu une conscience spirituelle et qu'ils ont continué à la cultiver jusqu'à ce qu'elle devienne la plus grande chose de leur vie. Ils différaient de la personne moyenne en ce sens qu'ils ressentaient l'envie intérieure de faire quelque chose à ce sujet. Ils n'étaient pas désobéissants à la vision céleste. Comme pour tout ce qui est bon dans la vie humaine, le retour de cette réceptivité est Dieu.

 

La cause d'une rupture très grave dans l'évangélisme moderne

Aussi important que nous reconnaissions que Dieu travaille en nous, je vous recommande de l’oublier ou de ne pas focaliser votre penser là-dessus. C'est une route sûre vers la passivité stérile. Dieu ne nous tiendra pas responsables de comprendre les mystères de l'élection, de la prédestination et de la souveraineté divine. Le meilleur moyen de traiter ces vérités est de lever les yeux vers Dieu et de dire : « O Seigneur, tu le sais ». Ces choses appartiennent aux profonds mystères de Ton omniscience.

 

La réceptivité n'est pas une seule chose ; c'est plutôt un composé, un mélange de plusieurs éléments dans l'âme. C'est une affinité pour, un penchant vers, une réponse sympathique à, un désir. De cela, on peut conclure qu'il peut être présent en degrés, que nous pouvons avoir peu ou plus ou moins, selon l'individu. Il peut être augmenté par l'exercice ou détruit par négligence. Ce n'est pas une force souveraine et irrésistible qui vient sur nous comme une saisie d'en haut. C'est un don de Dieu, en effet, mais qui doit être reconnu et cultivé comme n'importe quel autre cadeau s'il veut réaliser le but pour lequel il a été donné.

 

Ne pas comprendre cela est la cause d'une rupture très grave dans l'évangélisme moderne. L'idée d'exercice, si chère aux saints d'autrefois, n'a plus sa place dans notre tableau religieux. C'est trop lent, trop commun. Nous exigeons maintenant du glamour et une action dramatique rapide. Une génération de chrétiens élevés parmi des boutons poussoirs et des machines automatiques, impatient de trouver des méthodes plus lentes et moins directes pour atteindre leurs objectifs. Nous avons essayé d'appliquer des nouvelles méthodes dans nos relations avec Dieu. Nous lisons un chapitre de l’Évangile, faisons nos courtes dévotions et nous précipitons, espérant compenser notre profonde banqueroute en assistant à une autre messe.

 

Une maladie profonde et grave de l'âme

Les résultats tragiques de cet esprit nous concernent tous. Des vies peu profondes, des philosophies religieuses creuses, la prépondérance de l'amusement dans les réunions de l'Évangile, la glorification des hommes, la confiance dans les externalités religieuses, les fraternités quasi religieuses, les méthodes de vente, la confusion de la personnalité dynamique pour le pouvoir de l'Esprit. Tels sont les symptômes d'une mauvaise maladie, une maladie profonde et grave de l'âme.

Pour cette grande maladie qui est sur nous, personne n'est responsable, et aucun chrétien n'est entièrement exempt de blâme. Nous avons tous contribué, directement ou indirectement, à cette triste situation. Nous avons été trop aveugles pour voir, ou trop timides pour parler, ou trop satisfaits de nous-mêmes pour désirer quelque chose de mieux que le régime pauvre moyen avec lequel les autres semblent satisfaits.

 

En d'autres termes, nous avons accepté les notions des uns et des autres, copié les vies des uns et des autres et fait des expériences de chacun nôtre modèle. Et pour une génération, la tendance a été à la baisse. Le pire de tout, nous avons rendu la Parole de Vérité conforme à notre expérience, et avons accepté ce plan bas comme le pâturage même des bienheureux.

 

Il faudra un cœur déterminé et un peu plus de courage pour se libérer de l'emprise de notre époque et revenir aux voies bibliques. Mais cela peut être fait, dans le passé, les chrétiens ont dû le faire. L'histoire a enregistré plusieurs retours, à grande échelle, dirigés par des hommes comme St. Francis, Martin Luther et George Fox. Malheureusement, il semble qu'il n'y ait pas de Luther ou de Fox à l'horizon actuellement. Qu'un tel retour soit attendu ou non avant la venue de Christ est une question sur laquelle les chrétiens ne sont pas entièrement d'accord, mais cela ne nous importe pas trop maintenant.

Ce que Dieu peut faire dans sa souveraineté à l'échelle mondiale, je ne prétends pas savoir ; mais ce qu'il fera pour l'homme ou la femme qui cherche sa face, je crois que je le sais et que je peux le dire aux autres. Que tout homme se tourne sérieusement vers Dieu, qu'il commence à s'exercer à la piété, qu'il cherche à développer ses pouvoirs de réceptivité spirituelle par la confiance, l'obéissance et l'humilité, et les résultats dépasseront tout ce qu'il espérait.

 

Tout homme qui, par la repentance et de retour sincère à Dieu, se sortira du moule dans lequel il a été retenu et viendra à la Bible, sera enchanté de ce qu'il y trouvera.


Répétons-le, la présence universelle est un fait. Dieu est là. L'univers entier est vivant grâce sa vie. Et Il n'est pas un Dieu étranger, mais le Père familier de notre Seigneur Jésus Christ dont l'amour a enveloppé pendant des milliers d'années la race pécheresse des hommes. Et toujours Il essaie d'attirer notre attention, de Se révéler à nous, de communiquer avec nous. Nous avons en nous la capacité de le connaître si nous voulons répondre à ses ouvertures. (Et nous appelons cela la poursuite de Dieu !) Nous le connaîtrons de plus en plus à mesure que notre réceptivité deviendra plus parfaite par la foi, l'amour et la pratique.

 

Prière

O Dieu et Père, je me repens de ma préoccupation pécheresse avec les choses visibles. Tu es ici et je ne le savais pas. J'ai été aveugle à ta Présence. Ouvre mes yeux pour que je te vois autour de moi. Pour l'amour du Christ, Amen.

 

 


 


 

 

 

Commenter cet article !

____________________________________________________

Afficher le formulaire de commentaire