Suivez nous

bible ouvertefr

➽ Notre plateforme de messages audio/vidéo

 

 

 

 

L’Eglise est spirituelle par nature, elle est vivante. Jésus dit « Je suis la Vie ». Et nous voyons cette Vie et cette union en Jean 15, recherchons ce passage si vous le voulez bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans notre premier message, nous avons établi (de façon assez convaincante je pense) la nature spirituelle de l’Ekklesia, et nous avons dit que cette Eglise que Jésus est en train de bâtir, cette Ekklesia, est une maison spirituelle constituée de pierres vivantes. Et parce qu’elle est spirituelle, elle est céleste ; cela signifie donc qu’elle n’est pas terrestre. Elle n’est pas du monde, elle n’est pas charnelle, elle n’est pas séculière, elle n’est pas politique, elle n’est pas naturelle. Jésus dit de la même manière que le Royaume de Dieu n’est pas observable, qu’il ne peut être vu avec les yeux ; mais le Royaume de Dieu est en nous, ou le Royaume de Dieu est parmi nous, c’est une réalité spirituelle. De la même façon, l’Ekklesia, l’Eglise que Jésus bâtit, est une réalité spirituelle.

Jésus dit : « Je bâtirai Mon Ekklesia », nous pouvons donc en déduire que l’Ekklesia n’est pas bâtie par des mains d’hommes, elle n’est pas organisée par l’homme. L’homme n’en n’est ni l’auteur, ni le créateur. Jésus bâtit son Eglise, et par conséquent, c’est une chose qui est bien au-delà de l’homme, bien supérieure à ce que l’homme est capable de faire. Ce n’est pas un système humain, pas une organisation humaine, pas une dénomination humaine, pas un mouvement de l’homme. Mais tout comme la nouvelle naissance, l’Ekklesia est « d’en haut », c’est quelque chose qui a son origine dans l’Esprit et qui est par l’Esprit. Et donc c’est spirituel.

Nous avons dit que le mot « Ekklesia » signifie l’assemblée, ou le rassemblement de ceux qui sont appelés « hors de » ; et nous avons vu comment les Ecritures (dans l’Ancien Testament et dans le Nouveau Testament) nous dépeignent l’image d’une maison spirituelle de pierres vivantes et le rassemblement d’une peuple appelé « hors de », EN CHRIST. C’est ce que nous avons à l’esprit lorsque nous utilisons, et que les Ecritures utilisent, le mot « Ekklesia ». Jésus a dit qu’Il allait nous préparer une place, et qu’Il viendrait à nous, et qu’Il nous prendrait En Lui-même.

« Venez à MOI » dit-il. Et je crois que cette « place » qu’Il a préparée c’est en LUI-MÊME. Il nous a préparé une place et cette place où nous habitons et vivons, c’est en Lui-même. Il a dit : « Je suis le Chemin, la Vérité, et la Vie (Jean 14 v.6) ». Il a, et Il est cette Place qu’Il nous a préparée, Il est le Chemin vers cette Place. Il est notre Destination, Il est notre But, Il est notre Pays Promis, Il est notre jour de Sabbat, Il est notre Repos.

 

 

C’est si puissant ! C’est si merveilleux ! Pouvez-vous voir à quel point nous nous trompons lourdement quand nous essayons de faire descendre l’Ekklesia ici bas sur terre, quand nous essayons de la rendre naturelle, de n’y penser qu’en termes de réunions où il faut se rendre, de sermons qu’il faut prêcher, de programmes à planifier ! C’est beaucoup plus grand, beaucoup plus merveilleux, que tout ce que nous pouvons imaginer ou définir avec des termes humains. Et parce que c’est spirituel, parce que c’est céleste, et parce que c’est un rassemblement dans l’Esprit, En JESUS CHRIST LUI-MEME et en dehors de tout ce qui n’est pas de Christ, cette Ekklesia est VIVANTE.

Donc le titre de ce deuxième message est « La Vie Spirituelle de l’Ekklesia ». Parce que l’Eglise est spirituelle par nature, elle est vivante. Jésus dit : « Je suis la Vie ». Et nous voyons cette Vie et cette union en Jean 15, recherchons ce passage si vous le voulez bien.

Vous n’êtes peut-être pas habitués à penser à l’Eglise en termes de Cep et de Sarments. Nous voyons plus souvent dans cette image notre relation personnelle avec Dieu, notre marche personnelle avec Dieu. Cela inclut sûrement cela, mais l’enseignement de Jésus en Jean 15 n’est pas au sujet du Cep et d’Un Sarment (au singulier) ; c’est un enseignement au sujet du Cep et Des Sarments (au pluriel). L’idée est qu’il existe une union vivante entre le Seigneur et l’Ekklesia, qui est le rassemblement de ceux qui sont appelés en dehors des ténèbres et dans Sa merveilleuse lumière, en dehors de l’endroit où ils se trouvent pour entrer dans une union avec Christ. Cette idée est illustrée par le Cep et les Sarments. Ils sont joints l’un à l’autre de façon organique. Ils sont joints l’un à l’autre en esprit, ils sont de la même essence et partagent la même vie. Alors lisons Jean 15:

« Je suis le Vrai Cep, et mon Père est le Vigneron. Tout sarment qui est en Moi et qui ne porte pas de fruit, Il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, Il l'émonde, afin qu'il porte encore plus de fruit. Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée. Demeurez-en-Moi, et Je demeurerai en vous  (Jean 15 v.1 à 4) ».

Nous avons déjà vu en Jean 14 que Jésus dit : « Il y a beaucoup de place dans la maison de Mon Père (Jean 14 v.2), il y a beaucoup de chambres où habiter ». Maintenant Il dit, « Continuez de demeurer, continuez d’habiter en Moi, et Moi en vous ». Demeurez en Moi, et je demeurerai en vous. VIVEZ en Moi, et je VIVRAI en vous ».

 

Nous sommes au verset 4:

« Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en Moi. Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en Moi et en qui Je demeure porte beaucoup de fruit, car sans Moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en Moi, il est jeté dehors, comme le sarment, et il sèche; puis on ramasse les sarments, on les jette au feu, et ils brûlent. Si vous demeurez en Moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera accordé. Si vous portez beaucoup de fruit, c'est ainsi que mon Père sera glorifié, et que vous serez Mes disciples  (Jean 15 v.4 à 8) ».

Ce chapitre est très riche, mais j’espère que la portion que nous venons de lire est suffisante pour que vous puissiez voir que Jésus a quelque chose de très précis à l’esprit pour nous. Il n’a pas laissé d’instruction détaillée sur la façon de conduire un culte. Il ne nous a pas donné un guide sur ce qu’il faut faire pour faire grandir l’église, organiser un mouvement, implanter des églises, ou faire toutes ces « œuvres » extérieures si importantes à nos yeux ; ces choses extérieures que nous pensons être l’essence même de ce qu’est « l’église ». Il ne parle jamais de ces choses. Il n’est intéressé que par une seule chose, et cette seule chose qu’Il recherche est une chose spirituelle ; une condition intérieure, pas une chose extérieure.

 

 

Il ressort très clairement de Jean 15 qu’Il désire que nous demeurions en Lui, pour être ensemble avec Lui. Il le désire tellement qu’Il dit qu’en dehors de Lui, en dehors de cette place en Lui, nous ne pouvons rien faire. Il est vrai que nous pouvons faire beaucoup de choses sans Lui, mais il faut souligner le fait que tout ce que nous faisons en dehors de Lui ne compte pour rien !

Si cela ne vient pas de Lui, cela n’aura aucune conséquence, ni aucune valeur pour le Royaume de Dieu, à moins que nous soyons unis de façon vivante avec Christ. Pourquoi ? Parce qu’Il est la Vie de l’Ekklesia, Il est la Vie des croyants, et tout ce qui est en dehors de Lui, tout ce qui ne provient pas de Lui, est mort spirituellement. En Lui est la Vie : « Je SUIS le Chemin, la Vérité, et la Vie ». Oui, les choses faites pour Dieu, indépendamment de Dieu, sont des choses mortes. Les choses faites pour Jésus, les choses faites dans le Nom de Jésus, mais faites indépendamment de cette relation continue avec Jésus, ne portent pas de fruit et sont mortes.

L’Ekklesia est donc constituée de ceux qui demeurent en Christ et partagent Sa Vie. Parce que l’Eglise est appelée hors de la mort et dans la Vie, l’Eglise est vivante. Qu’est-ce que cela implique ? Eh bien, parmi d’autres choses, si l’Ekklesia vit et demeure en Christ, cela élimine le besoin de réveil ! Qu’est-ce que le réveil ? Eh bien c’est un mot latin qui signifie « refaire vivre à nouveau ». Cela veut dire que quelque chose est mort et que nous allons le faire revivre. C’est cela le réveil. Mais nous avons déjà vu que lorsque nous demeurons en Christ, nous partageons Sa Vie. L’Ekklesia est vivante parce que Christ vit. Et donc l’Eglise n’a pas besoin de réveil, parce qu’elle partage la Vie du Seigneur.

Vous voyez, nous essayons de prendre le concept du « réveil » pour l’appliquer à ce qui est mort, aux choses qui sont en dehors de l’Ekklesia, nos bâtiments d’église, nos programmes religieux, nos cultes, nos membres d’églises, et nous espérons qu’à travers « le réveil » nous pourrons étendre notre ministère, élargir notre église, sauver les gens, ou quantité d’autres choses. Mais ce que je veux souligner c’est que l’Ekklesia n’a pas besoin de réveil. Par le réveil vous essayez d’arracher quelque chose à la mort, mais l’Ekklesia est vivante.

L’Ekklesia grandit spirituellement. Elle s’étend. Comment grandit- elle ? Comment s’étend-t-elle ? Numériquement ? Oui, peut-être ; mais la vraie mesure de croissance n’est pas en termes de nombres ou de dollars. L’Ekklesia grandit spirituellement avec l’accroissement de Christ. Dit autrement, l’Ekklesia profite de l’unité avec Jésus, et croit ainsi spirituellement (puis-je le dire, cela est spontané), sans effort, et elle porte du fruit alors qu’elle demeure dans l’union spirituelle qui existe déjà en Christ.

Alors si vous pensez que vous avez besoin de réveil, n’essayez pas de ressusciter quelque chose qui est mort, allez simplement en Christ Qui est la Vie ! Venez dans cette relation avec Jésus dont bénéficie l’Ekklesia, cette union spirituelle avec Lui, et vous profiterez de la Vie en Lui. Le nombre de fruits de l’Esprit augmente avec la mesure de Christ.

Pourquoi ? A cause de cette unité spirituelle, de cette union. Jésus dit : « Je te préparerai une place », et « je viendrai et te recevrai en Moi-même, pour que là où je suis tu y sois aussi ». C’est cela être un ! Parce qu’Il vit, nous vivons. Parce que Il est la Vie, nous sommes vivants ensemble en Lui…

 

 

 

 


 

 

Ajouter un Commentaire

En publiant un commentaire, vous vous soumettez aux conditions d’utilisations relatives aux Mentions Légales !


Pensées Partagées Twitter

PENSEES - PARTAGEES - Twitter

En partenariat avec Jerome Prékel du site : https://lesarment.com

INFORMATIONS
-----------

ACTUALITES - CHRETIENNES